André Trivès - Le Berger de Mostaganem
Le Berger de Mostaganem
Le Berger de Mostaganem
Le Berger de Mostaganem
Le Berger de Mostaganem
Le Berger de Mostaganem
Le Berger de Mostaganem
Le Berger de Mostaganem
Le Berger de Mostaganem
Le berger de Mostaganem
Le berger de Mostaganem
Le berger de Mostaganem
Le berger de Mostaganem
Le berger de Mostaganem

André Trivès - Le Berger de Mostaganem
Le Berger de Mostaganem
Le Berger de Mostaganem
Le Berger de Mostaganem
Le berger de Mostaganem
Le Berger de Mostaganem

"Roman historique dit la couverture et certainement très autobiographique car nul ne pourrait inventer les péripéties d'une vie commencée en gardant les moutons dans les collines de Mostaganem, poursuivies à Alger dans différents métiers, avec les bonheurs et les épreuves d' une vie pour se terminer à Marseille sous une pierre tombale dont les gerbes de fleurs disent : " Amitié du Club de boules " ou " Souvenir des voisins "... Mais Jean a laissé à ses enfants la plus émouvante des surprises : Un récit de sa vie, qu'ils n'ont pas eu le temps de lui entendre raconter. C'est là qu'Adrien découvre la personnalité attachante de son père, là qu'il rencontre l'ami d'enfance, le petit berger du douar qui partageait l'enfance et le casse-croûte sous le figuier d'un Jean de 10 ans, là qu'il suivra pas à pas l'existence de travail et de courage de ses parents, de sa mère partie trop jeune et l'évocation de ces existences mêlées aux bouleversements de l'histoire, aux méandres de la politique, aux sacrifices quotidiens mais aussi aux joies simples, à l'amour fou pour ce pays magnifique. Non, ce n'est pas un livre de plus, une histoire banale, c'est un bel et beau récit, un roman vrai mais aussi un vrai roman." Geneviève de Ternant, Lauréate de l'Académie Française, le 08 juillet 2012


Cher ami, j'espère que vous allez bien et qu'il en est de même pour votre famille. Notre ami Jacques Benillouz m'a encouragé ce matin à vous contacter afin que vous signaliez dans "le Poilu de Mascara" la sortie d'un très beau livre écrit par un pied noir André Trivès, le titre  "Le berger de Mostaganem". C'est l'histoire de deux enfants, bergers, en Algérie, bien avant 1962, l'un "pied noir" et l'autre arabe. La lecture de ce livre déclenche beaucoup d'émotion. C'est un hymne à la fraternité par-delà les drames que nous avons tous vécus. Il a été publié aux éditions Les Presses Du Midi à Toulon. A bientôt le plaisir de vous revoir. Amicalement.


Mustapha BENCHENANE Politologue à la faculté de droit de l’université René Descartes- Paris V. Conférencier au Collège de défense de l’OTAN (Rome). Conférencier au Marshall Center (Garmisch-Partenkirchen). Le 05 septembre 2012


"Bonjour, Je viens de terminer "Le berger de Mostaganem". Merci pour ce livre qui m'a beaucoup ému et fait pleurer de bonheur et d'émotions.... Ce roman historique est très beau et bien écrit, je vais le conseiller fortement à tous mes amis Pieds Noirs. Je vais l'offrir aussi à mon correspondant Oranais qui l'appréciera j'en suis sûr. Encore merci et bonne route... Si tu passes par la Corse, fais moi signe, j'aurai plaisir à te rencontrer. Amicalement"


Auguste Mas, Ajaccio le 13 juin 2012


"Bonjour cher ex-Mostaganémois. Tout d’abord merci pour le livre. Je n’ai pas encore eu le temps de le lire ,mais mon épouse qui lit énormément s’est « régalée ». Elle a apprécié l’écriture ,l’histoire et la modération des propos sur les rapports français de souche et arabes. Elle s’est posée la question de savoir si c’était autobiographique ou de la fiction ,voire un peu des deux. Je parlerai de ce livre dans le prochain bulletin de notre Association. Félicitations et merci encore. Cordialement".


Michel LAURENT - Président de l’Association des Anciens de Mostaganem.


« André, je viens de finir ton livre ! ! "Trop top" comme disent les jeunes ! "Superbe récit aux évocations justes et subtiles" comme disent ceux qui souhaitent être plus en accord avec notre belle langue française. » Pierre Bisbal, le 02 juillet 2012


Le berger de Mostaganem. Ce roman a été un rayon de soleil pour ma mémoire. Certes,un petit passage nuageux dans la lecture de chapitres douloureux, poignants mais il a fallu faire face à la réalité. Une période de ma vie que j'essaie d'oublier car les rafles,les perquisitions, Barberouse, Paul Cazelles ; tous ces mots sonnent encore dans ma tête. Je suis née dans ce faubourg nommé Bab el Oued ( porte de l'oued) . Heureusement que la porte de ce dernier n'était pas fermée car cet oued a ramené beaucoup de braves gens, de toutes ethnies ,religions confondues et qui a fait la beauté, la réputation de notre cher faubourg d'Alger. Je suis née au mois de Janvier en 1951. Date à laquelle Angela est morte. Rue de Dijon,non loin de la rue du Dey où le couple avait élu domicile. Vingt et un an plus tard, je fais une formation paramédicale et je me revois dans cet hôpital. L'hôpital d'El kettar. Est- ce la proximité du cimetière qui le rendait lugubre? Est ce parce que tous les matins en reprenant mon stage j'apprenais qu'un enfant est parti vers d'autres cieux à cause de cette horrible maladie contagieuse qu'est la méningite ou lorsque j'allais rendre visite à une famille de lépreux qui occupait la même chambre dans un autre pavillon. Tout cela me remue. En lisant votre roman, je me revoyais dans ce Bab el oued baigné de soleil, plein de couleurs, avec des parlers aux accents chantonnants. Toutes ces odeurs (iode, jasmins, cuisine) qui me chatouillent les narines. Je me revois enfant ou plus âgée dans les rues de Bab el oued pour me rendre à l'école, au lycée ou chez l'épicier, le boulanger....ou chez le médecin de famille sur la rue Des Moulins. Docteur Cherqui. Mille merci, Monsieur Trivès, de m'avoir fait revivre ma jeunesse, la plus belle période de ma vie. Une toile sur fond bleu,digne d'un grand peintre. Le bleu de notre chère sablette, Kaâ Essour, Padovani.....


Nacéra Addadahine, le 8 juillet 2012


Bonjour André. Je n'ai pas encore terminé ton livre,j'en suis à la moitié, au moment où Jean est dans le train pour Alger et les passagers racontent,tour à tour ce qu'ils pensent de cette Algérie,les différentes opinions de la colonisation. Je me régale,André,sincèrement et j'apprends beaucoup de choses sur notre pays. Je retrouve aussi l'ambiance de là-bas. Et puis,l'amitié entre les 2 gamins montre bien que nous avons perdu une énorme chance de nous entendre. Voilà André,point de vue écriture aussi,tu as très bien décrit les paysages,les odeurs,les couleurs,tu recrées l'atmosphère de l'Algérie,quand nous y habitions. Tu sais,je le lis peu à peu,pour faire durer le plaisir. Voilà,André,je ne peux que t'encourager à continuer à écrire,et recommander ,non seulement à nos compatriotes,mais à tous les lecteurs de le lire. Amicalement, bises


Chantal TRIGANO, le 16 juillet 2012


Bonjour André ! J' ai eu l' opportunité de vous rencontrer à Marseille le 30 juin .... J' ai acheté votre livre " le berger de Mostaganem " pour l'offrir à un ami de Phillipeville, livre dédicacé par vos soins et qui l'a touché au plus haut point.... Il m' a justement appelé hier soir pour me dire combien ce livre est un trésor qui lui rappelle tant de choses de son pays natal, livre écrit avec sincérité ,et avec des mots simples. Il vous fait dire que votre livre est digne d'un prix littéraire reconnu, pourquoi pas le Renaudot... Merci André !


Sylviane Llobet-Signes, le 20 juillet 2012


C'est un grand bonheur de lire votre livre. Moi, petite fille de rapatriés je me régale de ce roman. Félicitations


Valérie Agullo Allouche, le 15 aout 2012


Absolument André, il me plait beaucoup, dès le début je suis entrée dans cette histoire magnifique, et tous les soirs dans mon lit je me délecte, je dois te dire aussi que c'est un plaisir car c'est magnifiquement bien écrit et sans te passer de pommade, ce qui n'est pas mon genre, dans 1/2 heure je me replongerai dans cette très belle histoire. Encore merci André, et crois moi je n'ai pas été volé, je pense même que je te suis redevable, quand je referme ton livre je me replonge vers la rue J.J.Rousseau. GROS BISOUS MON AMI.


Monique TRIGANO, le 30 aout 2012


Mon cher André. Que dire de plus si ce n est que tu m’as littéralement scotché. J'ai eu un plaisir absolu à te lire et à apprendre tant de choses. Tu as été encore plus brillant que sur les TATAMIS. Amitiés.


Alain Grangaud,  le 22 juillet 2012


Mon cher André, ton berger m'a tiré les larmes des yeux et plus d'une fois je me suis revu dans ton admirable récit. 1000 fois MERCI - AMITIÉS FRATERNELLES - Norbert Poveda, le 19 Juillet 2012


Un vrai régal, je l'ai lu en 3 jours.


Vincent Agullo, le 30 Juillet 2012


André j'en suis quand tu arrives à Alger précisement à Bab-el-oued où tu rencontres Mario. J'ai beaucoup aimé ton arrivé à Alger, tu as aimé Alger, que tu décris avec un certain amour. Tu m'as fais beaucoup plaisir ! J'ai aimé aussi ton retour à Mosta, trés émouvant quand tu rencontres l'Ami de ton père Smail. Merçi pour Alger André. Bonne soirée. Amitiés P.N.


Lucien Rosello, Juillet 2012


Bonjour André - En lisant ton livre, merveilleux livre, j'ai eu la nette impression que je découvrais l’Algérie et Bab-El-Oued, quelle documentation, félicitations ! Amitiés sportives,


Robert Pierre ABOU, le 11 Août 2012


André bonjour, Je ne puis m'empêcher de lire et relire votre récit. Il me transporte très très loin, c'est à dire dans ce que fût mon enfance. Une enfance heureuse dans une grande et belle famille. Que des fois j'avais fait ce parcours. De Bab el oued à Tipasa. Toujours émerveillée par les dons de la Nature. A la belle saison, papa nous mettait tous dans la voiture et nous voilà partis pour de belles aventures. Tous les ans je vais en pèlerinage à Bab el oued, mes parents y sont toujours mais je n'ai pas eu l'idée d'aller revisiter les ruines romaines. J'y retournerai au mois d'Avril prochain et peut être que j'irai faire un tour en pensant à ce magnifique tableau peint avec des mots affectueux par un grand artiste, "André Trivès". En relisant votre récit, il me semble être dans une galerie d'art . Peut être salle d'archives qui fut galerie d'art où l'artiste n'a pas retiré ses oeuvres depuis bien longtemps. Je vous remercie André pour m'avoir projetée dans le passé. Peut être un passé simple. Nacéra Addadahine, le 23Août 2012


Pour la 3è fois, je relis " Le Berger de Mostaganem". En effet, j'ai été submergé par l'émotion et les souvenirs poignants 1/ puisque enfant de Babeloued, comme toi, avec le même âge, nous avons grandi ensemble dans ce quartier, joué au hand dans la même équipe, sous les couleurs "rouge et blanc" de l'OBO, exercé le même beau et noble métier d'instituteur et partagé des amitiés fortes et indélébiles comparables à celle que tu as si bien décrites dans ton livre... 2/ Puisque, aussi, j'ai bien connu tes parents et leur magasin situé à quelques 50 mètres de mon domicile.... Tout est remonté à la surface et pour te remercier, te rendre hommage, j'ai voulu partager mes larmes de bonheur et de nostalgie en offrant une dizaine d'ouvrages à des parent-e-s et ami-e-s d'ici et de là-bas, avec l'idée d'en commander au moins autant pour de prochaines occasions.


Tony BILLOTTA, août 2012


Émouvant ! Bonsoir Mr Trives. Nous nous sommes rencontre a bandol et je vous ai achete votre magnifique livre . Je suis mr hini de babel oued 34 ave de la bouzarea .Je viens de terminer le berger de mosta et j'en suis encore tout retourne . Je vous remercie de tout cœur pour cette belle histoire de vie . Toutes ces questions que je me posais et enfin des réponses . Je ne sais plus que penser. Mes parents ne nous avaient rien dit ou bien peut être que l'on ne les écoutez pas. Je suis complètement perturbé .tout s'emmele dans ma tête . Je vous embrasse et vous souhaite une longue vie


Dominique Hini, le 30 Août 2012


Bonjour, vous m'avez remis votre livre en aout cet été à Sanary. Je voulais vous remercier de m'avoir permis de passer de si bons moments au sein de ma ville; l'école où je vivais (Saint Jules) ma mère et mon grand père y officiaient en tant qu'instit et directeur d'école....  J'avais passé de nombreuses heures dans la classe de mon père à la zouia et puis de nombreuses années sur les plages des sablettes et dans les dunes on y avait un cabanon sur la plage sans parler de l'école voltaire... merci encore vous écrivez très bien.


Dominique Cervoni, le 18 Octobre 2012


“ Comme un arbre…..Préface du « Berger de Mostaganem », un texte qui m’a beaucoup ému puisqu’effectivement la nature et le temps sont irréversibles, que restera-t-il de nos souvenirs quand nous ne serons plus là ! Merci à note ami Pierre-Emile BRISBAL Pour ce magnifique texte.

D’autre part je voulais également remercier André TRIVES que j’ai eu la chance de rencontrer en juillet dernier à l’occasion d’un salon littéraire à Sanary, pour son merveilleux livre « Le berger de Mostaganem ». Je viens de le terminer et je l’ai beaucoup apprécié en particulier le voyage en car et en train de St Jules à Alger en passant par Relizane. La description de ses paysages et la discussion entre plusieurs protagonistes à l’intérieur du wagon sous les yeux de Jean, un pur moment de plaisir à découvrir « l’Algérie profonde » pour ma part.”


 Jean-Jean Moréno, le 06 Novembre 2012


"Salut. Et je continue à dire le plus grand bien de toi et de ton ouvrage, que je considère comme un vrai grand livre d'écrivain.... Et je suis sélectif dans mes choix: Pagnol, Miller, Cohen, steinbeck.....Et quelques autres... Il va circuler, se propager, se faire connaître, je te le promets, et je te le souhaite, il le mérite.... Vraiment.... Ton livre est une pure merveille, équilibré, sensible, bourré de souvenirs et de vrais sentiments.... pourquoi te le dirais-je si ce n'était pas vrai ???? Quel intérêt ???? Je vais le faire circuler et le faire connaître auprès de mes amis.... Qui heureusement sont nombreux... Affectueusement."


Auguste Mas, le 24 Novembre 2012,

Données personnelles


Si, au titre des articles 34 à 37 de la loi informatique et libertés (loi n° 78-17 du 6 janvier 1978 relative à l’informatique, aux fichiers et aux libertés),

vous désirez faire rectifier d'éventuelles informations nominatives vous concernant, notamment votre dédicace, vos noms et prénoms,

merci de nous contacter par email avec le lien contact du site.



ROMAN HISTORIQUE - LE BERGER DE MOSTAGANEM - LE ROMAN DE TOUS LES PIEDS NOIRS

Dédicaces 2012

  André Trivès

Auteur

Sortie mai 2012 - Disponible Fnac - amazon - Les Presses du midi

Le Berger de Mostaganem

Roman Historique

Roman Historique : " Le Berger de Mostaganem" d'AndréTrivès